Explosion des ventes de SUV. En quoi est-ce un problème ?

Le monde croule sous les SUV. L’explosion des ventes de ces gros véhicules pose des problèmes écologiques, mais aussi sociaux, urbains et de sécurité.

Les berlines et breaks ont le même Cx ( Pénétration dans l’air ). Donc les mêmes valeurs de consommation.
Les monospaces, un peu plus hauts que les berlines, ne sont jamais montés aussi haut en part de marché ( PDM ).
La PDM des SUV représente 36% des ventes en 2018 !!!

Peugeot 3008, Renault Captur, Peugeot 2008, Dacia Duster, Citroen C3 Aircross, Peugeot 5008, Renault Kadjar, Accusés, levez vous !

Pourquoi c’est un problème et pourquoi ça risque de durer.

En quoi est-ce un problème ?

Les SUV sont donc en train de s’imposer et de dominer le marché automobile mais est-ce vraiment un problème ? En réalité ce n’est pas un problème mais des problèmes :

  • Le plus évident est la consommation carburant supérieure au modèle berline équivalent (par exemple 2008 vs. 208, Captur vs. Clio, etc.). En effet, ces modèles étant plus lourds et moins aérodynamiques, ils consomment davantage. D’ailleurs après de longues années de baisse, les émissions de CO2/km des voitures neuves ont cessé de diminuer depuis 2 ans : les voitures neuves achetées en France émettaient en moyenne 109 gCO2/km en 2016, 111 gCO2/km en 2017 et 112gCO2/km en 2018. Cette augmentation s’explique principalement par 2 facteurs : la progression des SUV d’une part, et la diminution des ventes de véhicules diesel d’autre part (mais le rééquilibrage essence/diesel correspond à des objectifs légitimes).

  • Ce sont des véhicules plus dangereux pour les autres usagers de la route en cas de collision, en particulier les piétons, mais aussi les cyclistes et usagers de deux roues motorisés. Ce sujet est en train de prendre de l’ampleur aux Etats-Unis où une étude a montré qu’un piéton avait plus de 2 fois plus de risques d’être tué en cas de collision avec un SUV par rapport à une berline. Le même constat a été fait au Canada où des chercheurs ont montré qu’on a 224% de risques supplémentaires de tuer quelqu’un dans une collision en conduisant un SUV qu’en conduisant une berline. Si bien qu’aux EtatsUnis, certains commencent à se poser cette question : si les constructeurs mettent sciemment sur le marché des véhicules qui vont augmenter le nombre de piétons tués, ne devraient-ils pas en être tenus pour responsables ?
  • Ce sont des véhicules qui prennent plus d’espace. Plus longs et plus larges, ils posent particulièrement problème en ville où l’espace est déjà rare et les rues ou places de stationnement ne sont pas extensibles. La largeur moyenne des voitures augmente de 1 cm tous les 2 ans (on est passé de 1,68 cm de large en moyenne en 1996 à 1,78 cm en 2016) et les SUV pourraient accentuer encore cette tendance. Des associations automobiles vont elles réclamer comme en Suisse que les routes s’adaptent et soient élargies? Devra-t-on adapter les parkings comme aux Etats-Unis où dans de nombreuses zones commerciales cohabitent des places standards et des places adaptées aux 4×4 ? Certains demandent d’ailleurs avec humour que les panneaux de signalisation routières s’adaptent à la réalité en mettant fin à l’hypocrisie qui consiste à représenter des pictogrammes de berline alors qu’elles sont devenues minoritaires sur les routes.
  • Enfin il y a l’enjeu social dont on parle trop peu. L’acheteur de voiture neuve est peu représentatif de l’automobiliste moyen. Il est plutôt âgé (56 ans en moyenne) et aisé. Il peut ainsi se permettre le tarif plus élevé des SUV et leur consommation supplémentaire de carburant. En revanche l’acheteur qui n’a pas les moyens d’acheter neuf et se tourne vers le marché de l’occasion, se retrouve dépendant des véhicules disponibles et donc dépendant du choix fait quelques années auparavant par des personnes plus riches que lui. On rend ainsi plus difficile l’accès pour des personnes modestes à des véhicules sobres et peu coûteux à l’usage (les SUV sont plus coûteux en consommation mais aussi en entretien). Il faut noter également que beaucoup de voitures neuves sont achetées par des entreprises avant d’être mises sur le marché de l’occasion, avec les mêmes problématiques.

 

 

Vu sur : https://blogs.alternatives-economiques.fr/chassignet/2019/01/17/le-monde-croule-sous-les-suv-pourquoi-c-est-un-probleme-et-pourquoi-ca-risque-de-durer

Voir aussi : https://www.liberation.fr/france/2018/10/11/l-explosion-des-ventes-des-suv-mauvaise-affaire-pour-le-climat_1684613

Written by jecdu33

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *